La charte du partenariat - Institut de recherche pour le développement (IRD)

Vous êtes ici : Accueil / Les partenariats / La charte du partenariat

La charte du partenariat de la recherche pour le développement

La charte du partenariat de la recherche pour le développement vise à promouvoir des relations partenariales équilibrées et équitables fondées sur des engagements réciproques dont la finalité est de renforcer, par des actions de recherche, de formation et d’innovation, les politiques publiques favorables au développement des pays du Sud.

Ont vocation à adhérer à cette charte les établissements de recherche et d’enseignement supérieur et les autres institutions concernées par toute question de science liée au développement, en premier lieu les membres de l’AIRD et les membres des Alliances, ainsi que les partenaires du Sud ou européens. Cette charte complète les orientations déontologiques, éthiques et de bonnes pratiques de la recherche mises en oeuvre par chacun des partenaires.

En approuvant la présente charte, les signataires expriment leur volonté d’adhérer, pour un intérêt et un bénéfice mutuels du Nord et du Sud, à une éthique du partenariat entre les parties contractantes. Ils s’efforcent pour cela de mettre en oeuvre les dix principes suivants :

  1. Associer l’ensemble des parties prenantes aux réflexions stratégiques nationales, régionales et internationales qui concernent les Suds dans la conception de programmes de recherche pour le développement conduisant à une recherche d’excellence et respectueuse des principes éthiques inhérents à la recherche et à ses applications.
  2. Privilégier le développement durable, social et économique en renforçant aux Suds les capacités de recherche, de formation, d’expertise et d’innovation.
  3. Mobiliser les moyens au bénéfice des communautés de recherche et d’enseignement supérieur des Suds pour renforcer la recherche au service du développement et encourager leur mutualisation et leur pérennisation.
  4. Contribuer à la construction et la consolidation des réseaux et dispositifs internationaux de recherche (plateformes, observatoires, etc.) intégrant les enjeux globaux du développement.
  5. Adopter une démarche régionale dans la conception de programmes de recherche et en particulier de grands programmes régionaux interdisciplinaires relatifs aux enjeux sociétaux, sanitaires ou environnementaux, répondant aux priorités partagées avec les partenaires du Sud.
  6. Promouvoir activement la participation des femmes dans l’ensemble des actions de recherche et de développement, de leur conceptualisation à leur valorisation ainsi que dans les instances de représentation et de conseil.
  7. Co-construire et co-financer les programmes et partager la recherche des sources de financement.
  8. Impliquer l’ensemble des parties prenantes dans la gestion, l’exécution et l’évaluation des programmes de recherche et de formation ainsi que dans l’élaboration et la mise en oeuvre des stratégies de valorisation des résultats de recherche acquis en partenariat.
  9. Co-publier et co-éditer entre Nord et Sud et au Nord comme au Sud, et renforcer la valorisation des connaissances et la promotion de l’innovation, en particulier par des échanges entre la recherche et l’enseignement supérieur et la recherche et l’industrie, et en veillant à la reconnaissance des savoirs locaux.
  10. Promouvoir la restitution des résultats à toutes les parties prenantes et enrichir le dialogue science-société, en veillant au partage des bénéfices, et en impliquant l’ensemble des acteurs sociaux.